dimanche 15 mars 2015

Pot au feu

Aujourd'hui, c'est pot au feu, cuisiné par mon homme tout simplement parce qu'il voulait manger très tôt, ce qui veut dire 12 h... 

Il faut savoir quand même que plus cela va moins je m'affole, toujours très cool en cuisine sauf pour le soufflé. 

Et comme je suis vraiment très cool et que j'ai trouvé la recette qui correspondait exactement à notre pot au feu je ne me suis pas fait prier pour la copier en changeant quand même quelques petites choses.

Ma source : Femme actuelle



Ingrédients pour un pot au feu de 6 à 8 personnes :

2,5 kg de différents morceaux de bœuf, au minimum 3, jarret avec os, plat de côte avec os, basses côtes avec os (ou gîte, macreuse, jumeau, paleron, plat de côte, queue…),

6 os à moelle,

800 g de poireaux, 4 branches de celeri,

1 kg de carottes,

500 g de navet (pas trop gros), 1/2 chou rave (normalement choux frisé je préfère),

600 g de pommes de terre,

2 oignons piqués de clous de girofle,

1 bouquet garni,

gros sel, poivre.

Chauffez 5 litres d’eau dans une très grande marmite. Plongez-y les morceaux de viande. Portez à ébullition quelques minutes. Ecumez. Ajoutez le bouquet garni et une poignée de gros sel, laissez cuire 2 h sur feu doux.

Pendant ce temps, lavez et épluchez tous les légumes. Ficelez les poireaux en fagots.

Lorsque la viande a cuit 2 h, ajoutez les carottes et les navets entiers, les poireaux et les os à moelle. Laissez cuire 1 h de plus, toujours sur feu doux.

Faites cuire le chou dans une casserole d'eau, pour vérifier la cuisson, piquez avec la pointe d'un couteau.

Pendant ce temps, faites cuire les pommes de terre à part, dans du bouillon prélevé dans la marmite.

Servez les viandes du pot-au-feu et les os à moelle entourés de leurs légumes, présentez le bouillon en soupière et accompagnez de tranches de pain grillées, de fleur de sel, de différentes moutardes et de cornichons. Mayonnaise pour mon homme, faite par mes soins.







Les condiments

Le pot-au-feu est traditionnellement servi avec de la moutarde (forte, ancienne, Savora…), des cornichons, du gros sel ou de la fleur de sel, ou mayonnaise.

Astuces

Pour donner une belle couleur dorée au bouillon, ajoutez un oignon brûlé : sans l’éplucher, coupez-le en deux, posez chaque moitié face tranchée sur une feuille d’aluminium dans une poêle sur feu vif, laissez griller.

Liez ensemble les légumes longs (poireau, carotte, céleri branche, navet long) après les avoir coupés en deux dans l’épaisseur : ainsi, ils seront parfaitement cuits.



Quant aux pommes de terre, elles doivent être cuites à part dans un peu de bouillon, pour éviter de troubler le bouillon.

Il n'y a plus qu'à déguster et se réchauffer, aujourd'hui sur la région lyonnaise il fait  gris et pas chaud.


7 commentaires:

  1. J'adooooooooooore ça ! Ainsi que le hachis parmentier fait avec les restes de viande !!!
    C'est malin, on est au milieu de l'après-midi et j'ai faim ! Je me prendrais bien un peu de bouillon pour me réchauffer !!!
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lou, nous aussi on adore et pourtant un seul a été fait de tout l'hiver. Et pour le bouillon pareil, c'est top le soir avec des vermicelles. Biz

      Supprimer
  2. un plat gourmand et appétissant j'aime bien
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  3. un plat très bon et très rassasiant, j'aime bien! bonne soirée

    RépondreSupprimer
  4. Malgré l'arrivée du printemps, il ne fait pas très beau ces jours-ci alors ce type de plat est parfait !

    RépondreSupprimer
  5. Un plat très réconfortant. J'aime beaucoup.
    A bientôt

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly